Depuis l’Au-delà…il s’en passe des trucs!

�����

�����

Big up à tous bande de fou furieux, j'espère que vous êtes bien installé dans votre fauteuil, siège, tente, yourte…bref, que vous êtes bien là où vous êtes car on va parler d'un roman que j'ai apprécié! Un cou de coeur assuré!

Evidement, je l'ai lu en plusieurs jours…deux exactement, tellement c'était prenant!
Je vous le conseil avec une bonne Leffe blonde ou une Maredsou Blonde, ça sublime ce moment 🙂

(Et là, vous vous dites que je suis un peu fou?  Et vous avez totalement raison.
Si vous pensez qu'il ne faut pas mélanger bière et lecture détrompez-vous, certains écoutent de la musique en lisant, moi je sublime le livre avec le goût et c'est merveilleux!…bref…on est pas là pour parler gastonomie! Revenons à nos fantômes).

Et je peux vous dire que je l'attendais cet ouvrage parce que j'ai été sérieusement déçu du dernier Bernard Werber!
"Demain Les chats"…disons que pour moi, c'est une erreur de parcours, mais nécessaire!

L'auteur m'a réconcilié depuis l'au-delà et c'est tant mieux, car je n'en attendais pas moins!

Bon, fini de parler, allons à du concret!

 

1/ La couverture!

 

Et bien, je peux vous dire que cette couverture, ne me disait rien…
Caché derrière un mur noir, une Un oeil d'homme ou de femme (je ne sais pas) vous épie!
Et quel oeil! La pupille est remplacée par une plume…
Original…Je m'étais donc dit : "Est-ce un homme? Une femme? Ou un mélange des deux?
(Oui, parce qu'avec Werber, faut se méfier de tout, et imaginer l'impossible!)
Et bien la réponse, je l'ai peut-être mais si l'auteur lit cet article, j'aimerais qu'il y réponde!
Sinon, je l'interviewerai!
 

Parlons de ce mur noir : 

Le noir et l'opacité, ce que nous ne voyons pas…
Le mur est une limite à aller de l'autre côté…non? 
Ce mur noir est donc un obstacle à notre vision, pour ne pas y voir de l'autre côté!
Et pourtant…il y a un trou! cela veut-il dire qu'il y a possibilité, même infime, de voir de l'autre côté de ce que nous ne pouvons voir?

Parlons de cet oeil… une chose m'a titillé le ziguiguis!
Si on regarde bien sur ses trois derniers romans

 

 

 

 

 

 

 

Vous ne vous sentez pas un peu épié? Un truc qui vous fixe?

Le monde des rêves, des chats et de l'au-delà ?  
J'ai une impression de cycle qui n'en est pas un…mais de connexion. Je n'arrive pas à expliquer mon sentiment. Une trilogie où les chats ont la réponse à nos questions?
Disons que j'ai plus le sentiment que c'est une observation du monde tel qu'il est, à la Werber, de plusieurs protagonistes dans divers mondes qui sont interconnecté…c'est le réel sentiments que j'ai!
Mais, voulu ou non, les chats sont récurents!

Une couverture de livre n'est jamais choisie au hasard. il y a du travail, une aventure, une rencontre visuelle…sauf chez Gallimard!
Si toutes ces couvertures nous regardent, c'est qu'elles nous ressemble!

Je me demande ce que Bernard Werber nous prépare pour la suite…Et après ce romans, j'ai hâte!

 

2/ Le pitch de l'histoire qui raconte le récit du livre…

Gabriel Wells (G.Wells…yess, il vous dit quelque chose ce nom? Seul les fans savent!!!) se lève et hop…il n'est plus!
Du moins, son enveloppe corporelle n'est plus relié à son esprit…ben ouaip…il est mort!

Il fait la rencontre d'une voyante, pouvant parler aux défunts. Elle est donc fortement sollicitée.

Mais Gabriel voudrait savoir une chose…qui l'a tué! Et pourquoi?
Et c'est aidé par Lucy que cette enquête va commencer.

…Bon, les grandes enquêtes à la Dan Brown, avec un peu de mystique et tout ce machin autour…un homme qui a un défi a relever, une femme qui a les connaissances… c'est vu et revu!
Bref.. plongeons-y, laissons le bénéfice du doute à l'auteur!

3/Que dire….Il a du boulot!

Si vous n'avez pas encore lu Bernard Werber…allez-y clairement!
Je vais être honnête avec vous…Quand je pensais Bernard Werber, je pensais à des ouvrages compliqués, trop scientifiques et philosophiques pour être compris.
Bref, un livre pour les initiés!

Et puis j'ai lu Werber…Hé ben détrompez-vous!
Cet auteur va vous surprendre!

Via un monde commun, Il vous emmènera dans les meilleurs recoins mélangeant un brin de fantastique expliquée par un brin sciences fiction d'anticipation. Mélangez le tout…et vous obtiendrez un bon roman!

Bon, OK, il a écrit "Demain, les chats"…mais tous le monde peut se tromper!
 

 

Comme tous les livre de Bernard Werber,  nous désirons lire la fin après quelque chapitre.
Mais ici c'est encore plus vrai!

Ce roman purement imaginaire, impliquant un brin de science-fiction avec de la réalité virtuelle, où l'enquête de son propre meurtre est réinventé.

Les personnages sont vrai, entiers…Ils ont des défauts, mais ont leur "petits je ne sais quoi" qui les rendent extraordinaires et attachant!
On peut imaginer que l'auteur à mis un peu de lui dans Gabriel, où l'on ressent son passé, et un peu de celle qu'il aime dans Lucy.
Cela fait d'eux, des personnages attachants et entiers! On les aime directement!

J'ai été très étonné de l'acceptation si rapide de la nouvelle vie de Wells!
Comme si c'était normal, il se pose des question sur son état…et Paf! Il rencontre directement la personne avec qui il va pouvoir communiquer!
C'est pas beau ça?

Cher Bernard Werber…tu m'as tellement déçu sur ce moment précis! Rien…même pas un moment de doute de la part du héros…!
Le jour où je suis dans cet état, je stresserai à mort (t'as vu le jeux de mot ou quoi!). 
Je serai dans un autre état que l'acceptation directement! 

Mais je suis déçu, parce que j'en attendais plus de vous! Non pas parce que c'était pas réflechi!

 

Un peu comme la fin d'un cycle, Werber nous emmène dans un parcours où le matériel et l'immatériel sont connectés, et cela en parcourants les notions de ses divers romans!
Nous savons que son univers littéraire est interconnecté, mais ici, nous avons le sentiments que tous les romans qu'il a écrits nous permettent d'apprécier "Depuis l'Au-Delà" à sa juste valeur.
On y retrouve ses débuts avec l'Empire des anges, les Thanathonautes, la sciences des rêves, des personnages des fourmis, le retours des chats…

Comme si ses romans se déroulent dans un monde pseudo fantastiquo-futiriste unique cohérent de part la liaison que l'on retrouve dans les divers romans!

Et comme si ce n'était pas assez, il nous connecte ses romans avec les plus grands auteurs et leur némésis pour un moment extraordinaire et jouissif!

Et ce monde des morts…
Dans les thanatonautes, que je n'ai pas lu…(et ce livre m'a donné envie de le lire!), nous allons à la rencontre des morts!
Ici, Werber va encore plus loin, Il nous explique clairement le monde des morts et de l'invisible et y crée une organisation, une hiérarchie, une architecture!
La communication que ce monde invisible a avec celui des vivants.
Un habitant du monde de l'invisible a aussi des choix, la vie ne s'arrête pas à la mort…elle continue bien après : Se réincarner? Continuer à errer ?

Weber nous décrit ce monde comme si il en est revenu! Ce monde est cohérent et c'est là que c'et génial!
Et c'est donc grâce à cela que le surnaturel devient si naturel que nous ne pouvons pas lâcher pas le livre! L'auteur m'a captiver!
 

La communication a été mis à l'honneur!

Celle entre nous, mais aussi entre les deux mondes!
Lucy à d'ailleurs une ligne privée avec la Hiérarchie. Une ligne direct avec le roi des Mort!
On l'appel Dracon…l'anagrame de Conard???
Voulait-il parler de "La Hiérarchie" pour ne pas nommer Dieu?…
Ne voulait-il pas choquer ou imposer Dieu aux gens? C'est un débat que nous pouvons nous poser.

Et puis cette femme…j'ai pensé à l'Oracle de Matrix! Frêle, vielle…mais tellement sage!
Elle a fait un choix…Comme demandé à Néo…!
J'ai donc eu cette image!

 

La littérature…La littérature…ce livre en parle et vous la fait aimer! 
L'auto-défense de la littérature de l'auteur est parfaite!
On ne parle pas de la littérature comme un monde de papier, mais bien comme un monde vivant, plein d'énergie où les enjeux sont réels!
Ces auteurs, ces mondes…ils sont tellement vivants que j'aimerais les retrouver dans un autre ouvrage!

On ressent fort l'auto-imagination de l'auteur où il écrit ce qu'il aimerait vivre comme aventure une fois ans l'autre monde.
 

Qui dit littérature, dit inspiration!
J'ai cru ressentir les différents romans et mondes apprécier par l'auteur! On y retrouve les auteur fantastiques, d'Anticipation, de classique… et des films du même style!
Tout cela mélangé pour nous donné cet ouvrage cohérent, comme si l'auteur voulai qu'on le découvre et que l'on comprenne son monde!
Perso, c'est celui que j'aime ausi…ça ne peut que fonctionner!

J'ai beaucoup aimé la fin, la résolution du meurtre tellement originale, qu'elle est évidente car de nombreux indices m'ont mis sur la voie.
Mais j'avoue que pris par le récit, je n'ai rien vu venir! Et c'est là tout le mérite de l'auteur!

4/ En Bref…

 

En Bref, "Depuis là-haut" est un livre encré dans le monde de Werber où la connexion de ce récit dans son univers en fait la magnificence!
On y retrouve un héros proche de la personnalité de l'auteur, se faire une auto-critique de ses oeuvres.

L'enquête est mené par des protagonistes attachants, touchants et entiers, rendant cet ouvrage unique!

La littérature y est plus que présente, avec des évènements extraordinaires.
J'ai envie de revoir les héros de la littérature, comme il nous les présent, dans un des prochains romans de l'auteurs.

Bernard Werber mélange, dans cette enquête, la science-fiction d'anticipation , le fantastique, le policier et un brin d'auto fiction d'une main de maître!
C'est pour cela que je lui mets avec bon coeur 5 frites! Un coup de coeur assuré!

Une écriture fluide et agréable qui fait de chaque phénomène surnaturel présent dans le "Werber Univers", un phénomène tellement concret et cohérent, qu'il en devient naturel!

Merci Bernard!

 

Follow:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *