Sur la plage abandonnée, coquillages, reins, crustacés…

�����

�����

Oufti les gens!
Faut que je vous parle d'un truc de dingue!

Le dernier livre m'a demandé une semaine et quelques jours de repos, parce que je n'ai pas que ça à faire non plus, non mais!

Lors d'une journée de rencontre où j'ai peu rencontrer les auteurs publiés aux éditions Lilys Edition, à la maison d'hôte Pré en Bulle, j'ai rencontré Henri Collignon et l'éditrice me dit : "Son livre, y a pas plus gros…on peut pas faire plus gros"!
Pour être plus précis, ce livre est plus gros qu'un pavé de Herve ou plus imposant que le pavé montois! Histoire de vous donner une idée plus explicite.

Je l'ai lu pour une autre raison, je vous l'avoue, j'ai été acheté…
Henri Collignon m'a offert une Rochefort…je ne pouvais donc pas dire non…donnant donnant, j'ai donc lu son livre!
 

Du coup, je vous propose ce bouquin avec deux bières…Ben ouaip, le livre est long, donc faut boire beaucoup!

  • Une suédoise : La RED ROBOT DIPA, que j'ai découverte au Beer Market de Saint-Servais (Big Up man!)
    Cette bière aux arômes ananas vous fait ressentir une certaine amertume qui va super bien avec ce livre!
  • Une belge (évidement) : La JUNGLE JOY du Brussel Béer Project…idem, même magasin!
    Sautez dessus…sérieusement!…Bien que le fruit est moins présent, c'est une bonne alternative à la première!

 Je ne peux pas faire autrement que de vous parler de ce livre…parce que "Paradise Beach" d'Henri Collignon, chez Lilys Editions,  c'est une sacrée histoire.

D'ailleurs, soyons clair tout de suite, pour l'ambiance, le plaisir, le voyage, les descriptions…Cinq Frites c'est plus que mérité!

1/ Une couverture qui vous incite au voyage…ou presque!

 

Prenez ce livre en main et vous ne verrez que des choses qui vous feront rêver!

  • Le sable fin, qui donne envie d'évasion.
  • Les palmiers, dansant sous le vent (dédicace à Garou et à Céline), donnant un côté exotique à vos rêves les plus lointains.
  • La mer, avec sa couleur bleutée, vous transportera dans votre lieu exotique préféré.
  • Un jeu de découverte du corps humain auquel….
    quoi?

Vous avez compris?
Quand on s'appelle Paradise 
Beach, ça sent déjà l'oignon!

Ce squelette, provenant d'un jeu d'apprentissage du corps humain vous donne déjà des idées sur le thème du livre, sans trop vous en dire!

Pour ma part, j'ai vu ce corps, cage thoracique ouverte, dont il manque des choses d'ailleurs, sourire pour vous introduire cette histoire avec le plus grand des plaisirs!
 

J'ai tout de suite pensé à "La plage" avec Leonardo di Caprio (dont en reparlera en fin d'article), où des jeunes vont sur une plage paradisiaque, où les fêtes les plus folles sont permises et où PAM, POUF, PIF…il y a des méchants qui veulent vous tuer car vous avez consommé de la drogue qui leur appartenait!…

Je me suis donc demandé si ce n'était pas du réchauffé …
Tel Bob Morane, j'ai mis mon plus beau chapeau, ma plus belle couverture et j'ai commencé à lire ce livre!

Je me suis trompé…Car tous les détails de cette couverture sont important et l'auteur nous montre que le Paradis peut être bien plus cruel qu'on ne le croit, même si les lieux sont les plus délicieux!

Bref, Prenez vos tickets pour Paradise Beach d'Henri Collignon et montez dans l'avion!
 

2/ la brioche, le Pitch…tout ça, tout ça!
 

Imaginez que dans votre boîte aux lettres, vous receviez un document et un billet d'avion disant que vous veniez de gagner un voyage d'une semaine, tout compris sur "Paradise Beach"invité aux frais de l'UCPT "Une Chance Pour Tous"…sauf que vous n'avez rien demandé!

Bref, faudrait être sacrément con pour pas y aller..quoi que!
En même temps…on vous a rien demandé, on vous demande d'aller loin de tout….ça vous fait pas peur vous?

Dix personnes vont donc  sur cette île, guidé par un membre de l'UCPT, vous y serez filmé, comme dans Secret Story..
Parce que oui, dans Secret Story on doit découvrir ce qui se cache au plus profond de vous! (Tu vois l'image ou pas?)
Ben ici aussi…parce que ça va sacrément bien partir en cacahuète

Quoi, Sur Paradise Beach, vous pensiez être seule?…Amateur!

3/ Ce que j'en ai pensé de cette brique…
 

Cette histoire, bien que hors de l'ordinaire, est un mélange de plein de chose à la fois!
J'ai senti que l'auteur avait un mélange de Barjavel, d'Agatha Christies, de Ian Flemming, de Dennis Lehane…Plein de choses à la fois qui font que ce livre est un pure délice!

Bon, c'est comme mangé une pizza XXXL tout seul ou un chokotof…c'est long!…Mais c'est bon!

J'ai ressenti un morceau des 10 petits nègres dans le début du livre.
Dix personnes, marginaux, qui se font inviter sur une île, où il n'y a aucune civilisation, par une organisation inconnue avec une personne qui vous guide…

L'ambiance est étrange sur cette île, on y fait ce que l'on veut, pas de programme déterminé…jusqu'à ce qu'une personne disparaisse…et c'est là que l'embrouille commence!

Ca m'a rappelé la grande Agatha …
 

 

Paradise Beauch est un livre presque sans erreur, sauf que…C'est presque ma seule déception dans ce livre : Le quota a été respecté!
Ben oui…c'est le noir qui disparait en premier!…et là…ça fait un peu cliché, non?

 

Merci, on sait tous que c'est toujours le noir qui se fait défoncer en premier!

Parlons plus sérieusement…si quelqu'un parle de l'histoire d'un groupe sur une île déserte, il a ma sauce cocktail dans figure!
Si on est sur une île déserte…alors, elle n'est plus déserte! Donc stop!!!…je vais m'énerver…

Paradise Beach est un livre où l'on ne s'embête jamais!
Une fois que la tension est retombée, on est happé par une vague d'adrénaline sous les descriptions d'une nouvelle scène.
Chaque moment, chaque geste, chaque situation est décrite avec une précision presque chirurgicale que l'on est presque invité à vivre ce livre de l'intérieur!
On y trouve un voyage en avions où la tension monte d'un cran, et où je n'ai pas lâché mon siège tant que je n'avais pas vécu la fin!

Seul hic… J'avais parfois du mal, j'ai dû relire quelques paragraphe pour mieux comprendre.
Quelques poses étaient parfois nécessaires, car en lisant bien chaque détails, c'était parfois fatiguant.
Amoureux de l'aventure ou de la littérature, jetez-vous dans l'aventure.
Mais si vous sortez de Oui-Oui ou de petit-ours brun, je ne conseil pas ce livre! 
Pour un dépucellage littéraire c'est pas la meilleure chose…voila tout! (Sinon, je vous présente le noir…)

Si ces descriptions nous transportent, c'est qu'il y a eu une recherche derrière. Et je peux vous dire que l'étude n'a pas été fait la veille de la sortie du livre!

On ressent fortement que l'auteur veut nous faire vivre chaque détails.
Pour ce faire, il doit être d'une patience incroyablement prononcée tout comme on ressent son professionnalisme et son exigence!

On ne peut pas écrire un livre comme celui-ci, si une cherche minutieuse n'est pas faite derrière!

Derrière ces recherche, on sent que l'auteur veut nous faire découvrir certaines choses.
Nous avons donc dit à des petites explications sur des choses pour lesquelles nous ne faisons pas attention.

On y découvre pourquoi les draps chirurgicaux sont verts, certaines métaphores basés autour du singe (l'auteur comprendra)…Tout est bon pour nous faire partager ses recherches.

Et là, je tire mon chapeau à Mr Collignon…Ce roman est super bien ficelé.

Ce livre vous fait passer par tous les sentiments possible!
On y trouve du dégoûts, de l'angoisse, de la peur, de la joie, de la tristesse, l'empathie…
Certains passage vous retourne le coeur. En effet, on vous fait sentir que les méchants sont sympathique et que leur cause est louable…alors que c'est tous le contraire!

Parlons d'une chose importante dont les auteurs et les maison d'éditions sont peu attentives : la conjugaison.
Adeptes du langage SMS : passes votre chemin!
Le passé composé tant apprécié dans les romans d'aujourd'hui, et qui tue clairement la beauté du français n'est que très rarement utilisée.

La conjugaison choisie dans ce roman est précise, j'entends par là que le temps est correctement utilisé pour la scène décrite.Aucune fioriture
Le français est aussi très soutenu, avec des mots, des métaphores et des expressions précises.

La lecture est plus fluide et plus appréciée.

Rien n'est laissé au hasard dans ce livre!

Je vous avoue que j'ai dû contacter l'auteur pour comprendre  une métaphore, mais évidement, fort de sympathie, il m'a expliqué le plus clairement possible.
Cela rend le roman plus appréciable!

 

hallelujah

 

Une dernière chose : ce roman traite d'une chose importante à partager avec vous :
Un peu d'écologie svp!
Paradise Beach est une île vierge de tout où la faune et la flore ne doivent pas être perturbé.
Mais ici on montre que l'homme est aussi autodestructeur!

Il vient sur une île, et au moindre problème, laisse tout, sans rien mettre à la poubelle!
Et donc, in fine, perturbera la faune et la flore!

Merci à l'auteur de nous rappeler que la nature est la meilleure des choses et que, si le grand barbus et Nicolas Hulot, nous ont donner ces endroits paradisiaques, c'est à nous de les préserver!
 

Faites pas les cons avec la nature les amis! Prenez soin d'elle!

 

Et les personnages? T'en parles des personnages?

Le personnage que j'aurais aimé voir plus est Mr Wolf!
L'homme est un loup pour l'homme et n'attaque que si il a faim! Lui a faim…vous découvrirai pourquoi dans le livre!
J'ai adoré le détesté, j'ai adoré découvrir sa personnalité immonde, sans coeur, sans humanité où lui seul passait avant tout!

Frédérique m'a fait pensé à Tomb Raider, je pense que l'auteur avait la personnalité de ce personnage quand il a écrit le roman, car cette femme nous montre ce qu'il y a de beau en l'humain!
Que dans ce monde de Brut il y parfois des choses mieux que de penser à soit : il y a aussi les faire partager aux autres!

Henry …m'a touché!
Je pense que l'auteur voulait être dans le livre!

Kruger m'a donné envie de le gifler plus d'une fois…j'avais ma main tendu sur le papier…il ne restait plus qu'à lui dire que l'humain n'est pas une poupée et lui faire vivre le supplice du pale!

Vous voyez ces méchants allemands qui veulent modeler le monde parce qu'ils pensent que ce dernier doit être à leur image? 
Sérieusement, vous vouez leur foutre des baffe?
Ben lui c'est pareil!…Il est toi pour la société!
 

Anthony est celui qui a besoin de quitter le côté obscure de la force pour rejoindre la lumière et est prêt à payer cher pour cela.
Ce personnage est en recherche de rédemption.
Mais un peu faux-cul quand même non?…J'ai plus senti qu'il avait le feux au cul et qu'il était temps de se tailler!

L'UCPT est un des pires méchants.
Cette organisation a clairement des projets qui vont à l'inverse de l'éthique connu.
Mais une fois au centre de cette société "secrète", on a l'impression d'un projet plus que louable…Que ces personnes dirigeant cette organisation nous veulent que du bien…mais pour leur profit personnel!

Et c'est ça qui la rend si dangereuse!

Finalement aller chercher des marginaux pour un projet pouvant sauver l'humanité parait normal, si éthiquement c'était acceptable!

Et c'est là que j'ai trouvé cette organisation extraordinaire, car on adore les détester!

Malheureusement, bien que j'aimerais en dire plus, je vous cacherais la découverte de ce roman.
Je n'irai donc pas plus loin.

La scène finale est digne d'un James bond, d'un tome raider ou d'un superbe film d'action où vous retenez votre souffle sur lus de 70 pages!
La fin de ce roman clôt l'histoire en douceur!
Mais il m'a manqué un truc, mais l'auteur est au courant…
Pour ceux qui l'on lu, j'aurais aimé une saisie du fluide corporel et terminer là-dessus!

Mais la fin est une des fins…parce que l'auteur nous réserve une autre fin sur son site internet plus…audacieuse! Une scène à la Dennis Lehane qui m'a complètement retourné le cerveau à la Di Caprio (je vous avais dit qu'on allait en reparler)!

Evidement, pour y accéder, il y a un mot de passe qui se trouve dans son roman!
Mais je vais vous aider…Le mot de passe se trouve entre la page 1 et 770!
Rendez-vous donc ici pour télécharger cette fin alternative et terminer la lecture tel un dessert les plus délicats!

Sérieusement, j'ai trouvé un truc qui ne va pas, mais dans la fin alternative…l'auteur m'a dit "Tu m'a bien eu…" N'est-ce pas la plus belle chose qu'il puisse me dire?

Comme quoi, la lecture passe aussi par le cumul de certain détails très précis.

4/ Bref…donc…

Je vous recommande ce livre absolument.
Il doit être dans votre PAL, dans votre bibliothèqueèque ou mieux…sur votre table de chevet!
Ce livre va vous transporter dans un monde qui parait féérique…où le sable est aussi chaud que le sang du corps humain, où vos organes vitaux seront vos seuls amis!

L'aventure, vous entraine à chaque page.
Chaque description vous emporte tel un spectateur de l'aventure où le français est usité à sa plus juste noblesse!

Ce roman vous fait passer par tous les sentiments et sensations pour qu'au coup d'éclats, vous puissiez enfin relâcher votre souffle!

Les personnages sont attachants, détestable, admirable, voir presque inexistant et sont donc le reflets de la société actuelle.
Les faire venir sur l'île montre que nous sommes donc tous pareils face aux dérives de la science!

Cinq frites bien mérités pour un roman qui vous fera passer quelque nuits blanches.

 

Follow:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *