La plume ou la vie ?

���� bien mérité!

���� bien mérité!

 

Amalia – Daryl Delight – Thriller – Auto-édition – 111 p – ePub – 207 p format papier

Yo les bilouttes, vous allez bien?

Si vous lisez ceci c’est que vous êtes ultra impatient de découvrir le dernier livre en date de Daryl Delight!
Exactement, le frère de Sunny! (Quelle blague nulle…!)

Cet auteur m’a fait un cadeau : il m’a permis de lire son livre « Amalia » avant sa sortie officielle et d’en faire une chronique avant l’heure!
Et ça c’est coool!

Et parce qu’il est sympa, il vous fera un cadeau…seulement si vous êtes sympa! Et je suis hyper content d’y être associé!
On en reparle tout à l’heure!

Allez, mettez-vous bien au fond de votre fauteuil, prêt de votre couverture chauffante et allumez le feux de bois.
C’est bon?
Alors suivez le guide, on va découvrir les lieux d’un roman peu banal!

1/ La couverture

Comme toujours, je m’attarde sur la couverture.
Au final, c’est elle qui veut nous parler directement. Donc elle a plutôt pas mal de chose à dire!
Penchons-nous dessus deux minutes :

 

On y retrouve une jeune femme pas trop moche, et surtout deux faces :

  • Une claire avec des taches de sang….brrrr;
  • Une dans l’ombre.

On peut donc sentir dans son regard un truc comme « fait gaffe man! »
Ses cheveux rouge, parfaitement brillant lui donne un aire de femme fatale.

Mais…les taches de sang ne sont pas digne d’un égorgement, mais bien d’un défonçage de tronche en délicatesse.

Amalia, attardons-nous sur le nom :

« Le prénom Amalia tire ses origines du latin « aemulus  : Rival.
Amalia est une femme d’une grande beauté et attire facilement l’attention de la gent masculine. Réservée, elle est parfois considérée comme une personne hautaine. Cependant, en apprenant à la connaître, on peut s’apercevoir qu’elle est douce et sympathique. Elle a tendance à surprotéger son entourage. Sensible, elle se vexe facilement. Elle est capable d’aimer passionnément. Romantique, elle a parfois la tête dans les nuages. »

 

En résumé Amalia est :

  •  une rivale;
  •  une femme sur laquelle le regard se porte et qui nous rendra folle;
  •  quelqu’u à qui on doit pas trop casser les couilles si elle est un peu vexée, si je puis dire!
  •  une femme assez est sympatoche!

Donc, si cette couverture tient ses promesses, nous pouvons avoir un roman dans la lignée de ce que l’auteur aime faire en nous présentant une femme qui, une fois titillée sur les bord, pourra réaliser un magnifique défonçage de gueule en finesse, svp!

Si ce, je met ma couverture qui gratte dans mon canapé IKEA et  c’est parti, j’ouvre la première page!
Qui viens avec moi?

 

2/ Et il raconte quoi le livre ?

Amalia se rend dans un manoir de rêves, magnifique..vielles pierres et tout et tout. Tu vois le manoir de bourge? Ben, c’est le même, mais en mieux!
Le but est de retrouver son mari juste après une « pause couple » car le championnat de dispute est routinier à la maison…Bref!

Ce manoir, ils le connaissent bien. Il y a dix ans, ils ont ken…heu…ils ont passé leur nuit de noce dans ce manoir. Du coup pour re-ken…heu…pour une réconciliation, c’est pas mal, non?

Avant de ken…de…bref, ils règlent les comptes et ils s’engueulent (tiens donc!)!
Et là…bim…sans faire exprès…Amalia lui défonce la tronche à coup de stylo plume (d’où le titre de l’article…t’as vu, c’est du talent ça ou pas?)

Elle se dit que c’est quand même un peu con…et veut cacher le corps.
Elle quitte la chambre, réfléchi, reviens et…plus rien!

Et c’est là que ça devient le bordel à la Daryl! Et ça c’est coool!

Pour ma part, je vous propose de boire cela avec une bonne Kriek Mariage Parfait

  • Ce nom de bière est géniale et va clairement dans la lignée de ce roman;
  • Cette bière est très fruitée, très fraiche, mais assez inattendue comme taux d’alcool pour ce genre de boisson…comme Amalia!

 

3/ Et vu que tu l’a lu avant tous le monde….t’en a pensé quoi petit prétentieu?

 

Ce roman est vachement sympa. C’est pas le meilleur roman lu dans les milliers de roman que je me suis englouti…mais sérieusement, l’auteur a réussi, en 115 pages, à nous surprendre par des situations aussi inattendues que drôle.

L’auteur a son style qui lui va bien. Avec « La légende de Spellman« , il a montré qu’il pouvait faire un roman facilement lisible, mais cohérent, avec des références que nous connaissaons tous.

Avec Amalia, Daryl (parce que c’est mon pote sur facebook maintenant…et ouais!) nous montre que d’une situation simple, on peut être entrainé dans un tourbillon de folie.
Qu’un lieu connu, peut se transformer en cauchemar.
Que l’amour d’un fils peut vous faire faire n’importe quoi!
Qu’un quiproquos peut créer la merde!

Où alors, c’est juste une sorte de folie qui enveloppe les lieu et qui vous contamine?

Parce que oui, vous le verrez, mais tout le monde est un peu WTF dans ce livre!

Les personnages sont un peu étranges, complètement déglingué du ciboulot…mais bien ficelés :

  • Les responsables du manoirs sont justes parfaits;
  • Le fils des responsables est très spécial et bien brave!
  • Amalia, ben au fond, elle est pas méchante et peu commode!

Mais une chose es certaine : tous les personnages vous parlerons, car il y a une référence à un film que vous connaissez!

Les descriptions sont tantôt drôles, tantôt dégoutantes (dans le style de ce que sait faire l’auteur), tantôt frissonnantes.

J’ai adoré le moment où Amalia sort de la chambre en cherchant comment cacher le corps de son mari en se posant des tonnes de questions sur comment elle allait faire son brol…et paf, quand elle rentre : plus corps.  Cette situation était cartoonesque! Et j’ai rigolé…parce que c’est cloonesque!

oups!

D’autre avec le défonçage de clé à molette XXL…c’était assez énorme…

D’autres extraits vous transportent dans des moments de folies d’où on ne revient pas!

Bref…la lecture de ce livre se passe comme un film…on a envie de connaitre la scène suivante mais on désire que celle qu’on lit soit un peu plus longue.

C’est un bon livre où les situations s’enchainent, sans se ressembler et où la tournures des évènements deviennent un bon film à regarder le vendredi soir après le travail, détendu, une bière à la main.

Juste l’épilogue que j’ai moins aimé…j’aurais aimé un petit rebondissement…Je trouvais cela trop facile. je m’attendais à être surpris une dernière fois.
Hé oui car…tout au long du livre on tend vers une fin attendue et …pouf, un nouvel événement vient pointer le bout de son nez!
Mais au final, l’épilogue est très réaliste et cohérent avec le reste de l’histoire! Ce qui rend la fin humain!

 

4/ En Bref

 

Ce roman est top!
Pas trop long, pas trop court, il se lit détendu, bière à la main, où le scénario nous emporte tel un bon vieux thriller.
On déguste ce livre plein de rebondissements, de scènes de défonçage de tronche digne de l’auteur!

Pour ma part, il reste dans la lignée de ce qu’il sait faire :faire les choses bien, sans prétention et avec amour.
Encore une fois, on l’a vu…l’amour rend aveugle, surtout avec un stylo!

En bref, un roman de quatre frites bien mérités!

5/ La surprise…

C’est vrais t’as tout lu?
L’auteur et moi, nous te proposons un petit concours!
En effet, trois trois chèques cadeau Amazon seront offert pour acheter son roman en format numérique.

 

Pour ce faire rien de plus simple : envoyer « Daryl » au 82222…

Je déconne….faut pas le faire! dépose ton téléphone j’ai dit!

Trois livres seront offert après tirage au sort à 20h :

  • Le vendredi 23 mars;
  • Le samedi 24 mars;
  • Le dimanche 25 mars

Vous pouvez jouer chaque jour, mais vous ne gagnerez qu’une seule fois!

Pour jouer et tanter de gagner le livre, quatre conditions sont requises :

  1. Laissez un petit commentaire en bas de cet article. Un peu plus bas…encore…voilà!
  2. Allez sur la page facebook de « Le Belge qui lit » et partagez cet article.
  3. Dans les commentaires, invitez trois personnes à lire cet article.
  4. Dans ce même commentaire expliquez nous, ainsi qu’à vos amis pourquoi c’est vous qui devez recevoir ce livre!
    Plus votre commentaire est original, plus vous aurez de chance d’être tiré! (En tout bien tout honneur!!!)
  5. (Bonus)Si vous écrivez « Daryl Delight, c’est de la bombe bébé », vous n’aurez pas plus de chance, mais ça lui fera plaisir!

Les gagnants seront contactés par l’auteur lui même 🙂

C’est pas hyper méga Giga cool ça ?

Alors, à vos claviers.
Serez-vous l’élu?

Sur ce, n’oubliez pas, un bon livre se partage autour d’une bonne frite et d’une bonne bière!

Santé les gens!
 

 

Follow:

2 Comments

  1. Angélique 6 avril 2018 / 15 h 11 min

    J’adore toujours autant tes articles mdr !!
    J’ai aussi beaucoup aimé Amalia.
    @Leslecturesdangelique

    • Le belge qui lit 13 février 2019 / 9 h 55 min

      je visn de voir ton commentaire 🙂
      Heureux que ça te plaise!

      A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *