C’est un oiseau? C’est un avion? Non, c’est….

C'est un oiseau? C'est un avion? Non, c'est....

« SuperNormal » – Robert Mayer – Edition J’ai Lu – 380p – 7 €  – 🍟🍟🍟🍟🍟

 

Vous connaissez certainement nos bons vieux amis les super-héros?
Superman, Batman, Flash, IronMan…et tous les autres dont on vous bassine en film, comics, en goodies et plein d'autres brols qui font vendre.
Et bien ici, on vous parlera de….tadaaaaam…d'un super héro, mais pas n'importe lequel et pas n'importe comment!

Alors, enfile ton slip par dessus ton pentalon, met ta cape et ta capuche qui resemble à un bonnet de bain et vient découvrir Supernormal de Robert Mayer

 

Supernromal est un roman que j'avais acheté il y a…pas mal de temps parce que je trouvais la couverture sympatoche et que ça paraissait drôle!
Du coup, pour lire pas cher, j'ai été piocher dans mes livres pour le retrouver et j'ai bien fait!
 

Et cette couverture m'a fait rêver. un héro coloré tel superman,  bedonnant, mains dans les poches en mode "Ranafout"…tout semble à croire qu'il se sent inutile.
Les personnages derrières (les citoyens) sont identiques, habillé de la même façon….bref, personne ne se démarque et chacun suis le même schéma!
On voit qu'ils mettent tous les mains dans les poches, comme si le héro désirait se confondre avec les citoyens!
Le titre, supernormal, faisant référence à Superman, donne le ton! Tu es super, mais t'es normal! (Comme moi, tiens donc!)
Je sentais que ce livre partirait sur un ton de carricature, de rire et de drôlerie!
Je voulais abolument prendre le train ou les airs avec ce héro!

Si vous envez marre de tous ces superhéros que l'on vous fait avalez à toutes les sauces…ce livre est fait pour vous!
Il est drôle et réussit.

Imaginez qu'ils n'existent plus….!

Avant de continuer, voici de quoi parle ce roman de près de 400 pages!

David Brinkley, la quarantaine bedonnante, a une vie de famille heureuse dans une petite ville de banlieue. Rien d'extraordinaire si ce n'est un détail : il est un super héros à la retraite. Depuis 10 ans, il s'est rangé des exploits, ces super potes sont morts (même Batman!) ou en maison de retraite et ces pouvoirs ne sont plus ce qu'ils étaient. Mais certains événements vont le pousser à revêtir son ancien costume.

Ce livre est une réponse au gavage de super-héros en nous transportant dans une parodie où chaque moment sont drôle en faisant référence au monde des gentils ultra musclé et des méchants ultra méchants.
Au revoir les comics, bienvenue à un roman bien ficelé nous transportant dans un monde où chaque chapitre est une nouvelle planche. Un véritable festival de BD dansun seul livre!

 

L'auteur nous montre ce qu'est la vie après avoir été super-héro connu et reconnu. Il joue avec les codes des comics, nous transporte dans ce monde provenant de planche, de dessin vers un monde de lettres et de papier avec brio!
 

Evidement, nous sommes trransporté en pleine guerre froide de l'Amérique profonde. Un ancien super-héro bedonnant, avec une gentille famille se sent obligé à reprendre du service. Ses pouvoir, c'est encore ça…
Une nouvele vie signifie un nouveau constume!
Ca ne vous dit rien? L'influence du roman est bien présente dans ce dessin animé!

Tu m'étonnes…si ça c'est pas un hommage au roman?

On commence ce roman par une présentation d'un homme vivant chez lui de façon routinière.
Ensuite voilà que le complots commence : Plein de méchants pas gentils, un gentil pas si méchant et des combats dignent d'un bon films dans les décors bien connus de l'Amérique…parce que oui…un super-héro, c'est un américain avant tout!
En bref, ça sent bon la caricature des seventies.

 

Le roman, existe depuis pas mal de temps, nous plonge dans l'amérique profonde et les références sont légions
On y parle de Superman, dans le héro au costume quasi similaire, caricaturé de long en large.
On y parle de l'amérique sous toutes ses coutures.
ce roman raviera dont les passionnés d'histoire et de monuments américains, en passant par les séries TV de l'époque après avoir navigués vers le sport et ses sportifs. Je vous avoue que j'étais fort perdu sur certains points d'histoires.
J'ai été étonné sur un point : on y parle de Jacques Brel! Et quand on parle de Jacky dans un livre ça sent bon la frite!

J'avais peur que le héro…pardon, notre super-héro se sorte de chaque situation à l'aide de sa super-force et de ses super gadgets.
J'ai été agréablement surpris. L'auteur ne choisi pas la faclité et offre à son héro, une intelligence qui fait que la superforce et la vision laser arrivent en dernier lieux!

Il en a là-dedans!

L'ambiance est travaillée et retravaillée.
On arrive à se plonger dans chaque moment, chaque bataille. Les descriptions sont telles que nous vivons l'aventure avec le héro, nous allons dans l'espace avec lui, nous souffrons avec lui!

L'intrigue est extra. Elle est cohérente et s'adapte avec l'amérique des années septantes.
Le héro, journaliste (tiens donc!) fait son enquête sous les deux identités. Et c'est hyper bien construit. J'avais peur de me perdre, mais je désirais lire chapitre après chapitre pour continuer l'aventure des deux protagonistes qui n'en forment qu'un!

Les méchants, bien que méchants, n'ont pas de gadgets qui font d'eux des supervillains. Oubliez les bras du docteur Octopus. Oubliez le plâneur du "Green Goblin".
Voyez plus les méchants avec des pouvoir connus ou aussi méchants que le Joker. ce sont des vrais méchants pour lesquels la technologie n'existe pas!
Seul hic, le tout grand méchant n'est que peu présent, mais il est top! Sinèrement.
Mais qu'ils soient gentils ou méchants, ils sont tous sympa! Ce qui rend ce livre génialissime!

Un méchant que l'on croiserait au coin de la rue

L'auteur à quand même trouvé la solution pour Lex Lutor et efin venir à bout de superman en manipulant la Kryptonite.
Ha oui, parce que notre héro, possédant les cheveux bleus, vient de la planètre Cronk et n'est pas adepte de la cronkyte…tu vois le genre? 

Ce livre traite, avec humour, les problèmes rencontrés par les superhéros.
Avoir un costume sous ses vêtements, c'est bien joli, mais qe fait-on lorsqu'une jeune fille pulpeuse nous retire les vêtements?
Se changer dans une cabine téléphonique c'est bien joli, mais ses vêtements, on y fait quoi? Où les ranger?
Et pour aller au toilettes quand on est pressé et qu'on a plusieures couches?
L'auteur a traité ce sujet à fond! Et on en redemande!

Copyright YSOPE

En bref, je conseil ce livre aux amateurs de comics qui veulent s'éloigner un temps soit peu du format des planche vers celui des lettres sans en perdre une miette!
Retrouver les sources des vrais comics dans une atmosphère originale, conviviale et drôle!
Je peux vous assurer que l'on rigole beaucoup en y tournant le spages rapidement!

Pour moi, c'est un coup de coeur assuré avec 🍟🍟🍟🍟🍟 à partager!

 

 

 

Follow:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *