In v’la co pou ein an!

"Le dragon déchaîné" - Effel - 180° Edition - 280 pages -

"Le dragon déchaîné" - Effel - 180° Edition - 280 pages -

Imaginez une ville qui, pendant une semaine, vibre au rythme d'un chant populaire qui transporte l'ensemble des habitants et de ses invités.
Imaginez une ville, qui, pendant un week-end attendu pendant une année, vibre au tremblement de pavé permettant à ses habitants de se rassembler et de partager autour d'un évènement unique.
Imaginez une ville qui, en quelques minutes se donne corps et âme pour vaincre un dragon féroce mais pourtant, aimé de tous.

Cette ville existe, et j'y ai habité trente ans. Cette ville c'est MONS, en Belgique.

Chaque année à la trinité, le doudou, ducasse de la cité de Mons (en Belgique pour les non belge), reconnu patrimoine de l'UNESCO,  transporte ses habitants où une procession historique en l'honneur de la patronne de la cité suivi d'un combat entre Saint-Georges et un dragon, attendu de chacune et chacun, sont au centre des festivités.
Cette fête annuelle, je n'ai pas pu la vivre cette année, mais je l'ai vécu via le livre d'Effel, le dragon déchainé !

Je tiens à remercier 180° édition, qui une fois avoir pris contact avec moi, m'a fait confiance en pour m'envoyant ce livre où l’effervescence, la transpiration et la joie de toute une ville y est ressenti!
Les amis, je recommence l'expérience avec vous quand vous le désirez!

Ce livre, je vous la propose avec deux boissons :

"La montoise" est une bière que je me devais vous proposer. Elle n'est pas trop forte, ni trop amère vous transporte à l'aide de ses notes épicées.

Santé!

La prochaine, je ne la connais pas…je ne l'ai pas gouté (même si je suis testeur non agréé!)…mais vu que c'est un montois qui l'a créée outre-atlantique chez nos amis les caribous, je me devais de vous la proposer (en esperant intimement qu'on m'en offre une, peut-être)  : "La Mons", bière brassée aux méthodes des bières d'Abbaye…Il paraitrait qu'elle est bonne! Je vous invite à la trouver et me dire si elle est aussi sympa que sa description!

En recevant ce livre, j'y vu une couverture sombre où le beffroi (monument dominant la ville) et les toits de Mons sont apparent tels une ombre.
La tête d'une gargouille, ou d'un dragon regarde/surveille cette ville comme si e'l biète (NDR : La bête, le dragon…ici le dragon déchaîné) voulait dominer la cité!

Le titre mais aussi le type de livre, "POLAR" montre que ce livre nous fera voyager vers un moment sombre de la ville où celle-ci, représentée par le beffroi semble être dominée par un dragon!

Amoureux de cette ville, je désirais plus que tout, me lancer dans la lecture de cet ouvrage.
Mais j'avais une crainte, que ce roman s'enferme sur la cité et son folklore et que les non initiés ne puisse profiter de cet ouvrage…
Je suis entre les deux sentiments : oui et non!
On y reviendra

 

Bon, parlons un peu de l'histoire de ce livre et de ce qu'il contient!

À Mons, c’est l’effervescence. Le Doudou se prépare. C’est l’événement de l’année. L’ambiance est à la fête. Mais à quelques jours des réjouissances, c’est la stupeur ! Saint-Georges, l’acteur principal du légendaire Combat face au Dragon, est assassiné.
Arthur Rémy, journaliste plutôt solitaire, entame une enquête qui le mène au cœur de l’organisation du Doudou, une communauté hermétique et nébuleuse.
Alors que les investigations se poursuivent, un mystérieux Dragon déchaîné se manifeste. Il menace de « poursuivre son œuvre » de destruction au beau milieu des festivités traditionnelles, sous le regard de quarante mille participants en liesse. La tradition est en péril. Mais la ville également !
Arthur et son ami Didier Renuart, commissaire de police, vont tout faire pour déjouer les plans machiavéliques d’un tueur froid et déterminé. Mais le temps presse… et le compte à rebours est déjà lancé.

Et en lisant cette quatrième de couverture, j'ai fait WAW! Je me devais de lire ce livre.

Ce polar est écrit par un amoureux de la ville et de son folklore pour sa ville et ses citoyens. C'est une déclaration d'amour à Mons et sa ducasse…mais carrément!
Aucun montois et autre lecteur initié au folklore ne sera perdu dans cette lecture.
Pour les autres, une initiation sur terrain est à prévoir…et ce sera un plaisir, je vous assure! Mais Rassurez-vous…l'auteur explique à merveille le déroulement de ce jeu qu'est le Lumeçon ainsi que son contexte!

Pour les intéressés désireux de comprendre le combat dit Lumeçon, je vous invite à regarder cette vidéo. 

Ayant vécu à Mons et connaissant ce folklore sur le bout des doigts, j'ai clairement ressenti les vibrations et la cité du doudou en cette période!

L'auteur nous emmène une semaine avant ce combat aussi symbolique que culturel. Il nous fait découvrir et redécouvrir les coulisses, les acteurs, les secrets du groupe des acteurs.
L'auteur nous transporte et nous fait découvrir & redécouvrir les étapes importantes du jour J, le tout scindé en divers instant, les imbriquant entre chaque jour de la semaine précédent le dimanche de la Trinité.
En voulant tuer Saint-Georges, Effel sait qu'il touche une corde sensible!
Faire en sorte que le dragon gagne met une pression en plus : cela n'est jamais arrivé, et cela ne devrait jamais arrivé…

 

On y découvre un groupe des acteurs digne d'une secte. C'est un cercle très fermé où ceux désireux d'y rentrer doivent être accompagné d'un "parrain", acté par un vote des autres acteurs où le rôle de chacun est défini.
L'auteur nous explique que le jours J, chacun à une actions précise à un moment précis, le tout décrit aussi précisément que les rouages d'une horloges.

On découvre sur ce groupe, que j'ai toujours considéré comme mystérieux tout en ayant désiré en faire parti intimement, que c'est un cercle fermé où chacun possède une compétence apporté au Lumeçon. Je m'attendais pas à un groupe aussi compétent que sympathique, le tout vivant dans son temps et évoluant aux fils des ans!

Le héro, journaliste comme on en fait plus, arrive à s’immiscer dans ce groupe cloisonné et nous fait rêver en nous le faisant découvrir de l'intérieur. Chaque description était presque chirurgicales, ce qui m'a amené à être présent avec le héro! …en bref, un rêve de gosse! J'ai adoré!

J'ai aimé les allusions, la description des personnages…ceux qui connaissent bien le folklore trouveront les allusions, les véritables personnages et les lieux montois!
Tout cela est fait finement!
Exemple simple : la famile Degand, Saint-georges de père en fils, est en réalité la famille Tournay…sur ce coup là, il a fait fort, il nous a fait un sacré tour, Effel!

Au vue de la description "Dragon déchaîné", la promesse du titre m'a perturbé. Déchaîné, bien qu'on ne l'arrêtera pas dans son but premier, je m'attendais à une promesse d'un méchant plus agressif, qui se montre beaucoup plus!
Cela n'enlève en rien sa férocité et sa volonté d'être vainqueur sur le saint-patron de la chevalerie!

Le livre est un véritable page Turner. Entre chaque chapitre, d'une vingtaine de pages, dont la lecture est aussi fluide qu'une pâte à crêpe, l'auteur nous Transporte le jours J où l'attentat est prévu et proclamé.
En avançant dans le livre, Effel nous mets un peu plus la pression et nous accélère le rythme en vue de nous faire vivre au mieux ce moment extraordinaire qu'est le combat, tout en nous empêchant de relâcher son premier roman!

En bref, j'ai vraiment aimé ce livre.
Je ne peux vous dire si je lui mettrai comme coup de cœur ou non… Cependant c'est une grande réussite pour un premier ouvrage d'un auteur que je suivrai avec grand plaisir!
Proposer un scénario où le dragon désire gagner sur Saint-Georges est parfait parrapport au scénario original si bien planifié!

Copyright Lara D'Aniello

Pour les plus attentifs, vous aurez remarqué que l'auteur à oublié (volontairement) le coup de queue de dragon dans les ballon en bas de la rue des Clercs.
Il y a certainement une volonté, même si cet évènement existe depuis peu.

Je vous avoue que j'aurais aimé que le"dragon déchaîné" se positionne plus dans sa volonté d'arrêté notre héro. Il manque quelque actions plus agressives, mais cela n'enlève en rien à ce roman qui deviendra, j'en suis certain, culte dans la cité du Doudou

Bon, parce que j'aime cette ville, que je suis amoureux du folklore et que je suis convaincu que la friterie de chez Billy est la meilleure du monde, je mets 🍟🍟🍟🍟  bien mérité!

Follow:

2 Comments

  1. Cyrielle 12 juin 2018 / 13 h 19 min

    Oh trop bien, je n’avais pas entendu parler de ce livre ! Je suis de la région, il faut absolument que je le découvre 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *