[Le mois des belges #4] Parce que c’est comme ça!

"Jörg Oeuil" – Brigitte Guillbau – Lilys Edition –  🍟🍟🍟🍟🍟  – 2018 – 144 p – 15 €

Chers lecteurs, que dis-je, chères amies, chers amis,

Dès sa sortie, à peu près, je me suis procuré Jörg Oeuil, le dernier ouvrage en date de Brigitte Gillbau, l'agitatrice de neurones a encore frappée!

Même si le livre n'est composé que de 144 pages et si l'écriture diffère de ses derniers romans…la Brigitte, a titillée ma conscience et ma réflexion ! Encore une fois!

C'est avec sa couverture plus sombre que d'habitude que "Jörg Oeuil" m'a attiré.
En effet, un homme, ailé dans ce qui semble être une rue ayant la tête entre les épaules et les mains sur la nuque tel un homme désespéré, pleurant sous la lune, affecté par on ne sait quoi….ce n'est pas courant! D'autant que le gaillard est à poil tout nu!

 

 

Tranchant sur son poignet, un bandage taché de sang ressort fort. Ce message à donc une importance.
Un ange…? Du sang… ? Je ne pensais pas cela compatible!

Et le titre JÖrg OEuil n'est-il pas parlant? On y lit bien l'anagramme de "Orgueil", on s'imagine donc le thème du roman. Après lecture…Quoi que…

Mais pour le reste…ça fait pssshhiiiit

 

Elle est comme cela Brigitte! Ses couvertures ont toujours un petit truc qui m'empêche de faire mon taf…et je suis certain que ça l'amuse! Haaa Sacré Brigitte, elle agite les neurones des autres jusqu'au bout. 
Du coup, je ne sais pas, aucune idée.

Je vous propose donc, non pas une quatrième de couverture, mais bien cette vidéo qui m'a appelé à rechercher ce livre.

 

Je ne vous cache rien!
Ce roman est un coup de cœur…un de plus dans la collection Gillbau! En fait, comme ses autres romans que je vous ai présenté!
J'ai encore été touché par la déesse de la réflexion au sujet de sa conscience!

Elle nous permet d'aborder un sujet complexe, voir plusieurs via une histoire moins romancée, à mon sens, que ses autres romans.
J'ai eu du mal à parcourir certains passages. Où était-ce une invitation à les relire pour mieux les comprendre?
  Ces passages vous emportent au fond de vous en faisant émerger des questions auxquelles on aurait pas pensé!

 

Brigitte nous guidera au travers de notre propre consciences grâce à cet ange, Jörg Oeuil,  qui tombera d'on ne sait où et qui ne se connait pas plus que vous ne le connaissez!
Il fera la rencontre de Jules Michonnaux, un SDF(…quoi que…) qui sera le seul à le voir et à lui parler. 
Jörg Oeuil lui parlera de sa propre apparence perçu par les yeux des autres, et essayera de comprendre d'où il vient, pour mieux agir sur cette terre.
Mais ce n'est pas le seul thème abordé car au final, ce n'est pas l'orgueil le thème du roman…mais bien le poids que peux prendre les secrets de famille.

J'ai adoré ces personnages qui nous représentent tellement! 
La paire JJ – Jörg et Jules – est juste parfaites, étonnant, inattendu à la belge!
Après lecture, on y perçoit Spirou et Fantasio, Quick & Flupk, Tintin et le capitaine Hadock! Au final, c'est ceux qu'on aime!

Le côté philosophique est beaucoup plus marqué, voilà pourquoi j'ai eu un peu plus de mal pour certains passages.
Après compréhension, ces passages qui m'ont semblé difficiles ont été relus…car ces derniers me donnaient une leçon, une réflexion qui fait du bien.

Revenons sur cette paire JJ.
Si l'un dit tout haut ce que l'autre pense tout bas, l'autre à besoin de reconnaissance.
Si l'un semble introverti, l'autre ne l'est pas!
Et c'est ainsi que les langues se délient. Que l'on apprend à mieux se connaitre…que l'ont se découvre des points communs, le plus souvent imprévisibles, surtout quand le physique n'y est pas! 

Les métaphores sont nombreuses. 
Je vous laisse les découvrir les unes après les autres! Vous les donner ou vous en citer, c'est vous empêcher ces réflexions recherchées par l'auteur.

 A l'heure de l'écriture de cet article, croyez moi, c'est difficile de ranger mes idées, les rendre cohérentes…car ce serait trop vous en parler même si j'ai envie de le faire!

Cependant, ce que je peux vous dire, c'est que cet ange, se sentant inutile va découvrir qu'il ne l'est pas tant que cela pour lui mais aussi pour les autres!

Mais sachez qu'à la fin de ce livre, vous rangerez votre orgueil, votre besoin de reconnaissance, vous irez chercher les gens que vous aimez pour les prendre dans vos bras et leur dire que vous les aimez!

Que les choses qui vous arrivent intrinsèquement dû à votre milieu social et votre famille, au final, vous pouvez les mettre de côté pour que votre vie soit plus belle en vous disant les choses!  Parce que c'est ça le vrai trésor!

Elle vous le dira elle même : Que fait-on de cet héritage familiaux difficile? Les passerez-vous à ceux que vous aimez?
Et c'est là que la réflexion est venu : quand je deviendrai papa…que ferais-je? Quels seront mes choix?

 

En bref, Jörg Oeuil est un coup de cœur auquel je ne m'attendais pas!
La Brigitte écrit comme elle est : sans fioritures. Vous fera réfléchir, vous emportera dans les réflexions personnelles. L'auteure vous emportera par toutes les émotions : le sourires, les pleures, la joie, la tristesse et vous le refermerez avec un sentiment de bonheur, de fraîcheur, un grand bol d'air vous donnant le peps de bien faire avec ceux que vous aimez ou que vous aimerez!

Parce que ce romans, même si il parle de passé est très moderne!

Je vous invite à le lire mais je tiens à vous prévenir : vous en sortirez changé mais si c'est votre premier Guillbau, lisez en d'autre!
Evidemment, à boire avec " La corne du bois des pendus".  

 

 

Merci Brigitte, au final, une histoire à 🍟🍟🍟🍟🍟 qui me semblait difficile est finalement un récit qui m'a enrichit!

Pour ceux désireux d'en connaitre plus, je vous invite à écouter l'interview de l'auteure ci-dessous.

Follow:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *