Il est revenu!

Souvenez-vous, Mons, Belgique, entre 1993 et 2001 , un homme (du moins, c’est ce que l’on croit), tue exclusivement des femmes, les tronçonne et les place dans les sacs poubelles.
Ceux-ci ont été trouvés et cela créé une peur sans nom dans la région du Hainaut.
Le tueur n’a jamais été arrêté.
Il est appelé « Le dépeceur de Mons ».

Et si 20 ans après, Il revenait ?

Mythe ou réalité ?

Le Dépeceur de Mons a-t-il emporté son secret dans la tombe ou sévit-il encore aujourd’hui dans l’ombre d’une justice impuissante depuis trop longtemps ? Vingt-deux ans après la découverte des premiers corps, la Cellule Corpus n’a toujours pas pu mettre la main sur ce serial killer qui terrorisa la région montoise !

Dans ce thriller hallucinant, Thierry Chassard vous emmène dans les arcanes d’une histoire effrayante qui défraya la chronique en Belgique. Il va subtilement vous faire voyager au-delà des frontières de l’horreur, à la poursuite du monstre. Et, si vous cherchez des réponses à vos questions, c’est peut-être ici que vous les trouverez…

ou pas !

Un thriller noir qui se dévore, une histoire peu banale dont on a peur de connaître l’issue, mais qu’on ne peut pourtant s’empêcher de poursuivre page après page.

5 – sous vos pieds l’enfer – quatrième de couverture

Cela fait une bonne année que Therry Chassard me parlait de son romans qui, à l’époque, était en cours d’écriture.

Une fois sorti, je me suis jeté sur ce livre. J’avais apprécié « Lien de sang », qui méritait à mon sens d’aller plus loin dans l’écriture, j’attendais donc beaucoup de ce roman. Surtout qu’il parle d’événements qui m’ont marqué!
Dès que l’auteur me l’a envoyé, il a été dévoré!


Copyright Etre vu pour être lu ©

L’auteur à travaillé, il a recherché, écouté, vu, lu…pour s’imprégner de l’ambiance, de cette époque horrible révolue et ainsi comprendre le fonctionnement de l’enquête…cela se sent dans la lecture!


Thierry nous emporte dans une course au chat et à la souris où le « nouveau dépeceur » (est-ce vraiment un copycat?) utilise des énigmes allant en crescando, comme si il désirait être trouvé !

Concrètement, nous intégrons la cellule CORPUS, cellule de recherche existante durant l’enquête initiale.
Les tensions y sont légions. Cela nous fait ressentir les vraies contraintes et les difficultés de la police et de l’enquête.
L’histoire mélange astucieusement l’ancienne et la nouvelle génération de l’enquête où le responsable de la cellule a toujours le goût amer de n’avoir jamais arrêté le « dépeceur ».
La nouvelle génération aidera-t-elle l’ancienne ? L’union fait la force!

Ce roman propose une écriture très aérienne et se lit très rapidement! En effet, de cours chapitres aux textes bien espacés nous permet de lire très rapidement! Les pages se tournent très rapidement et nous amène à vivre l’enquête et les macabres découvertes en profondeur!

Bien que l’auteur y cache un humour bien dissimulé, il ne nous propose aucune scène dégoûtante! C’est donc un ouvrage orienté pour chacun!
Bien que je trouve cela honorable, j’aurais aimé certaines scènes difficile. A mon sens, cela aurait amené plus de relief au roman.

Evidemment, je pense aux familles des victimes découvrant cet ouvrage, je ne souhaite en aucun cas que des scènes difficiles viennent perturber ce travail de deuil! Ma remarque n’est que purement critique sur le roman

Ce roman est sans temps mort. On ne s’embête pas!
Le dénouement final est plein de questionnement! J’en ai parlé à l’auteur et je suis même frustré (dans le bon sens) de la tournure de la clôture du roman. cependant, elle semble tellement logique!

Bref, un roman de 🍟🍟🍟🍟 sans temps mort! Vous verrez, vos bras en tomberont!

Follow:
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *