N’ouvrez pas trop vite!

Durant le confinement de 2020, Frederic Ernotte, namurois et auteur de « C’est dans la boîte », « Ne sautez pas » et « Comme des mouches » annonçait la réédition de son premier roman chez Sema Edition.

Qui plus est, son roman était proposé en version de poche ou en version collector.
Je vous avoue que j’ai pris les deux 😀

Voila deux mois que le premier roman de Frederic Ernotte est republié après une rupture de stock de la première version.
C’est donc l’occasion de vous donner l’envie de lire ce roman ou de le relire!

La Boîte Noire…

Un endroit sombre, peuplé par les forces de l’ordre.

Un cloaque virtuel où je me sens chez moi et qui repousse inlassablement le moment où je me couche. J’aime profiter de ces heures anesthésiées. Ne pas être dérangé. Ce téléphone qui vibre m’agace. C’est rarement bon signe quand on m’appelle en pleine nuit. Un tueur de flics court dans la région. Catherine est morte, et je suis peut-être le prochain sur la liste…

Je dois me mettre au vert quelques jours.

Me protéger.

Réfléchir.

Peut-être participer à cette intrigante ronde des boîtes annoncée sur le site. Un huis clos secret entre inspecteurs dans un chalet isolé. Un jeu malsain où différents destins se croisent. Une réunion entre des inconnus en mal de découvertes. Une nuit durant laquelle soulever le couvercle d’une boîte remplie d’objets insolites peut vous laisser des traces indélébiles.

C’est dans la Boîte, Quatrième de couverture

Un roman très bien ficelé du début à la fin qui devrait plaire aux amateurs de polar mais aussi aux autres. Vous en aurez tous pour votre argent!

Bien rythmé, disons le franchement, les fautes de goût sont rares! Le rythme y est soutenu, l’hstoire est précise, les personnages soignés et vivants et disons le franchement…c’est Jouissif!

Vous connaissez les polars, ces histoires où vous épiez tous gestes suspects de chacun des personnages pour enfin essayer d’un trouver un comportement suspect et ainsi dire avant tous le monde « j’ai trouvé le coupable! ».
Et bien ici, vos neurones seront aux aguets sans arrêts!
Qui plus est, ce sentiment est renforcé par un hit clos sous forme de poupées russes.

Et bien parlons en de ce huit clos, car c’est une forme très intelligente de construction du roman.
En effet, le fils rouge du roman est entre-coupé de nouvelles policières aux saveurs et aux couleurs variées, participants au récits.
Entre chaque nouvelles, Frederic Ernotte n’hésite pas à vous rapeller l’enjeux du récit est repris et le pourquoi du comment.
Et c’est que c’est merveilleux : Les émotions varient de pages en pages, en ayant toujours un oeil attentif au fils rouge, qui traine quelque part, gardant ainsi une coherence !

En bref, il vous enmène en ballade dans un huit-clos policier qui ne semble pas l’être vraiment, tout en faisant travailler votre imagination sur l’histoire du récit. Le tout en vous donnant des descriptions détaillées pour que vous n’en perdiez aucune miettes!

Quand je vous disais que pour chacun de spolicier, nous voulons connaitre le coupable avant que le récit nous l’impose…ici, il nous a eu! Et c’est très réussi!
Tout s’emboîte parfaitement pour vous fournir un roman coup de coeur!

Dès lors, seriez-vous prêt à ouvrir ce roman? Seriez-vous prêt à savoir ce qu’il y a dans la boîte? Seriez-vous prêt à l’ouvrir?

Je vous souhaite une excellente lecture.



Follow:
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *